ACTUALITÉS | Veille sur les secteurs de spécialisation et partage d'informations
Il est essentiel pour un traducteur de se former en permanence, de réfléchir sur son activité et d'être
au courant de ce qui fait l'actualité, notamment dans ses domaines de spécialité.
SUIVEZ-MOI
28.11.2014
La bonne connexion
Samedi 22 novembre, la Société française des traducteurs a organisé une nouvelle Matinale à Paris, cette fois-ci sur le réseautage (un concept pour lequel le Brésil ne propose pas de traduction, puisqu'il garde le mot anglais networking cartier calibre replica watches).

Ce n'était pas la première conférence que j'assistais à ce sujet. Mais la façon dont le thème a été abordé par Sara Freitas, traductrice de français en anglais, m'a convaincue. Tout en reconnaissant que le but du jeu est de multiplier les opportunités d'affaires, patek philippe complications replica watches elle a rappelé que cultiver ses relations – professionnelles ou non – doit rester aussi un exercice de générosité, où l'on ne cherche pas à tout prix à augmenter son chiffre d'affaires à chaque poignée de main.

Voilà un principe simple et très sain. Le monde des affaires n'est pas nécessairement une jungle où l'on doit rester en permanence sur ses gardes. C'est très constructif et enrichissant lorsque le client et le prestataire arrivent à bâtir des relations commerciales basées sur de la confiance et sur un réel partenariat. En général, cela se construit dans la durée, par le respect de principes déontologiques et par une qualité de travail irréprochable.

C'est gagnant-gagnant. swiss replica watches

ARCHIVES