ACTUALITÉS | Veille sur les secteurs de spécialisation et partage d'informations
Il est essentiel pour un traducteur de se former en permanence, de réfléchir sur son activité et d'être
au courant de ce qui fait l'actualité, notamment dans ses domaines de spécialité.
SUIVEZ-MOI
16.02.2014
Seleção Brasileira de Alimentos
Au Brésil, le mot « seleção » suffit à lui même : on comprend tout de suite que l'on fait référence au football et à ses meilleurs joueurs.

Le jeudi 30 janvier j'ai eu le plaisir d'assister à une présentation faite par Edouard Malbois, président d'Enivrance, d'une « équipe de produits » très originale : la Seleção Brasileira de Alimentos. Contrairement au football, ce dream team agroalimentaire n'a pas un nombre limité de « joueurs » : l'équipe compte 13 produits à ce jour, mais de nouveaux arrivants viendront bientôt s'y joindre.

L'idée part d'un constat simple : le Brésil est un pays riche en ressources agroalimentaires, mais ses produits sont pour la plupart exportés en vrac. En deux mots, pas de valeur ajoutée, pas de politique de marque véritablement développée jusqu'ici. L'enjeu est donc de traduire (j'aime ce mot !) l'imaginaire créatif et débordant des Brésiliens et l'injecter dans l'agroalimentaire. Concrètement, ne plus exporter simplement « des containers » mais aussi une émotion et un style liés aux produits brésiliens.

Bu et approuvé
À la fin de cette réunion, le public (une cinquantaine de personnes) est reparti avec un échantillon de deux produits de la Seleção : le jus d'açaí et le café parfumé à la cachaça. J'ai testé ce dernier avec un petit groupe de Brésiliens lors d'une feijoada (simplement parfaite) chez Noêmia. Verdict : c'est bon, c'est même très bon. Il a l'arôme d'un bon café et un léger parfum de cachaça, juste ce qu'il faut. Ce n'est peut-être pas le meilleur choix pour le petit-déjeuner, mais c'est parfait après un bon déjeuner.

Enivrance a également offert au public un magnifique livre – A Storytelling Expedition into Brazil New Food Leadership – et un classeur contenant des fiches sur chacun des produits qui composent la Seleção Brasileira de Alimentos. Ces documents sont de très haute qualité : la texture du papier, les couleurs, la photographie et la mise en page témoignent du soin apporté à la communication.

Les textes, par contre, sont d'une qualité plus inégale. Tout est en anglais, mais on flaire l'accent brésilien derrière les mots. Peut-être cela fait partie de la stratégie d'Enivrance : faire goûter au public les saveurs Best Replica Watches brésiliens dès la lecture de ses brochures et plaquettes. Pourquoi pas ?

D'un autre point de vue, cela montre la difficulté de bien écrire dans une langue étrangère. Vous avez certainement remarqué mon accent brésilien dans ce texte...

En toutes lettres, si vous voulez exporter vos produits ou vos services, il vaut mieux confier vos textes de communication à un traducteur dont la langue maternelle est celle du pays où vous souhaitez les vendre. Sauf si vous souhaitez servir vos textes en apéritif.
More replica watches you can find on: http://www.usreplicas.com/
ARCHIVES