ACTUALITÉS | Veille sur les secteurs de spécialisation et partage d'informations
Il est essentiel pour un traducteur de se former en permanence, de réfléchir sur son activité et d'être
au courant de ce qui fait l'actualité, notamment dans ses domaines de spécialité.
SUIVEZ-MOI
16.05.2013
La révision pour traducteurs professionnels
Ce vendredi 17 mai la Société française des traducteurs organise une formation en révision spécialement conçue pour les traducteurs.

Même si, en principe, cette formation s’adresse aux traducteurs travaillant vers le français, j’ai décidé de la suivre pour deux raisons : d’une part, parce que je considère qu’il n’est jamais inutile de perfectionner la langue dans laquelle je communique avec la plupart de mes clients ; d’autre part, parce que les méthodes présentées lors de cette formation seront certainement applicables à d’autres langues, dont le portugais brésilien.


Tout traducteur qui souhaite proposer des prestations de la plus haute qualité doit chercher en permanence à se perfectionner sur plusieurs fronts :

> son domaine de spécialité - en participant à des congrès, en suivant des formations, en lisant la presse spécialisée ;

> la langue depuis laquelle il traduit – en lisant des œuvres littéraires et la presse étrangères, en séjournant aussi souvent que possible dans le pays étranger, en suivant des formations ;

> sa langue maternelle - probablement l’élément le plus important : beaucoup de jeunes traducteurs s’empressent d’acquérir les meilleurs dictionnaires bilingues ou de constituer de bons glossaires. Cela est certes utile, mais la maîtrise de la langue maternelle est primordiale. Elle est la base de la qualité d’une traduction.


« La pratique de la révision chez les traducteurs professionnels », le 17 mai à l’École Supérieure d’Interprètes et de Traducteurs (ESIT).

ARCHIVES