ACTUALITÉS | Veille sur les secteurs de spécialisation et partage d'informations
Il est essentiel pour un traducteur de se former en permanence, de réfléchir sur son activité et d'être
au courant de ce qui fait l'actualité, notamment dans ses domaines de spécialité.
SUIVEZ-MOI
04.04.2013
Les mots de l’agriculture et de l’environnement
La SAF - Agriculteurs de France a organisé mardi 26 mars une nouvelle journée de débats dans le cadre de son Cycle de réflexion 2013. Le thème de ce colloque était « L’environnement comme avantage comparatif pour les entreprises agricoles ».

L’enjeu cette fois-ci était l’équilibre – pas toujours facile – entre la recherche de productivité et les contraintes liées à la protection de l’environnement (ce qui inclut la gestion de l’eau et le bien-être animal, entre autres). Je retiens de cette journée :

– l’effort fourni de la part des agriculteurs et des différents acteurs régionaux pour essayer de surmonter certaines situations paradoxales, notamment au niveau des exigences juridiques ;
– le besoin d’associer les agriculteurs en amont pour pouvoir assurer le succès d’un projet (plutôt que de leur imposer des programmes tout tracés) ;
– que production ne signifie pas forcément pollution.

En plus d’avoir acquis des connaissances précieuses sur les problématiques du monde agricole, la traductrice que je suis a été ravie de relever un très grand nombre de mots que l’on n’entend pas dans les conversations de tous les jours : alpages, anthropisé, atrazine, conditions pédologiques, déprise, épandage, lame drainante, lessivage, lisiers, mitage, prés de fauche, rotation culturale, transbordeur, zonage...

Et puisque l’on parle de langue, j’aimerais tirer mon chapeau à M. Thierry de l’Escaille, secrétaire général de l’ELO (European Landowners’ Organization). Lors des deux interventions en anglais, M. de l’Escaille a fait preuve d’un grand talent en interprétation consécutive.

ARCHIVES