ACTUALITÉS | Veille sur les secteurs de spécialisation et partage d'informations
Il est essentiel pour un traducteur de se former en permanence, de réfléchir sur son activité et d'être
au courant de ce qui fait l'actualité, notamment dans ses domaines de spécialité.
SUIVEZ-MOI
19.02.2013
L'alimentation, le langage et la madeleine de Proust
J'ai assisté avec beaucoup d'intérêt à l'atelier « L'Évolution de l'alimentation », organisé le mardi 12 février par l'Association nationale des industries alimentaires.

Au cours de cette matinée, les trois intervenants nous ont conduits dans un voyage passionnant à travers le passé de l'alimentation humaine et les chemins qui se profilent vers son avenir. Jetez un œil sur le programme en cliquant sur l'icône PDF à la fin de ce billet.

Je retiens une analogie très simple entre le langage et l'alimentation. Elle a été présentée par Claude FISCHLER, sociologue au CNRS :

- Tous les hommes parlent, mais ils ne parlent pas tous la même langue.
- Tous les hommes mangent, mais ils ne mangent pas tous la même nourriture.

Pour illustrer les différences culturelles qu'il peut y avoir entre les régions du monde, Claude FISCHLER a expliqué au public que les Brésiliens mangent l'avocat avec du sucre, comme un fruit, contrairement aux Français, qui ont l'habitude de le consommer dans des plats salés.

Un souffle de nostalgie a troublé ma concentration pendant quelques secondes. L'un des souvenirs les plus savoureux de tout enfant brésilien, c'est la vitamina de abacate : de l'avocat, du lait et du sucre bien mélangés dans un mixeur. Selon la quantité de lait que l'on utilise, la consistance peut être plus ou moins crémeuse. On peut aussi ajouter quelques gouttes de jus de citron pour relever le goût.

Je venais de savourer une petite madeleine de Proust à brasileira.
ARCHIVES